EXPO
PLANÈTE MODE

L’exposition « La planète mode de Jean Paul Gaultier, De la rue aux étoiles » est la première consacrée au célèbre couturier français.
Imaginée et mise en tournée par le Musée des beaux-arts de Montréal, cette exposition est une véritable exploration de l’univers créatif du couturier réalisée en collaboration avec la Maison mère.
Elle rassemble plus de 175 ensembles de Haute Couture, prêt-à-porter et accessoires créés entre 1976 et 2016 dans une scénographie innovante réalisée par l’agence Projectiles et Sandra Gagné du MBAM à laquelle s’ajoute l’audace de la compagnie avant-gardiste théâtrale UBU dirigée par Denis Marleau et Stéphanie Jasmin créateurs d’une animation audiovisuelle des visages d’une trentaine de mannequins de Jolicœur international, grâce à des vidéos projetées qui « parlent » aux visiteurs, les plongeant dans une dimension multimédia hors du commun. (Photos)

 
La célèbre artiste Odile Gilbert a coiffé chaque mannequin de ses créations uniques : coiffes, perruques ou autre spectaculaire pièce pour cheveux exclusivement réalisées en adéquation avec les créations de Jean Paul Gaultier. (Photos)

 
D’autres créations, documents, vidéos ou photographies d’archives y sont exposés pour la première fois, pour la plupart issues de ses nombreuses collaborations artistiques.
Elles s’étendent dans des domaines divers et chers au couturier tels que : le Cinéma (Pedro Almodovar, Luc Besson, Jean-Pierre Jeunet…) , la photographie de mode (Peter Lindbergh, David LaChapelle, Richard Avedon, Mario Testino, Pierre & Gilles, …), la musique (création de costumes pour les tournées mondiales de Kylie Minogue, Madonna, Mylène Farmer… ), la danse (Angelin Prejlocaj, Régine Chopinot, Maurice Béjart…) et la pop culture dans son ensemble (émissions TV, clips vidéos…).
Plus qu’une rétrospective, cette exposition est une véritable création à part entière qui retrace l’univers hors-du-commun de Jean Paul Gaultier à travers un parcours non pas chronologique mais thématique autour de ses plus grandes obsessions : L’odyssée, le Boudoir, À fleur de peau, Punk cancan, Jungle urbaine, Metropolis…(Photos)

 
À ce jour, l’exposition a conquis plus de 2 millions de visiteurs, et recense 12 étapes dans le monde.
Présentée en première mondiale à Montréal en 2011 elle fit ensuite étape à Dallas, San Francisco, Madrid, Rotterdam, Stockholm, New York, Londres, Melbourne puis Paris au Grand Palais en 2015 pour continuer par Münich et actuellement à Séoul en Corée du Sud jusqu’en juin 2016. (Photos)

 
« Plus que sur tout autre couturier, je voulais réaliser une exposition sur Jean Paul Gaultier pour son humanité. Au-delà de la virtuosité technique résultant de l’exceptionnel savoir-faire des différents métiers de la haute couture, d’une imagination débridée et de collaborations artistiques historiques, il offre une vision ouverte de la société, un monde de folie, de sensibilité, de drôlerie, et d’impertinence où chacun peut s’affirmer comme il est, un monde sans discrimination, une « couture fusion » unique. Il y a chez Jean Paul Gaultier une vraie générosité et un message social très fort, sous couvert d’humour et de légèreté. C’est une esthétique humaniste qui me touche beaucoup. » Nathalie Bondil (source : Communiqué de presse du Musée des Beaux-Arts de Montréal « La planète mode de Jean Paul Gaultier. De la rue aux étoiles », avril 2011). (Photos)

 
« Quand l’exposition La planète mode de Jean Paul Gaultier se terminera à Séoul en juin 2016, la boucle sera bouclée cinq ans exactement après son inauguration au MBAM. Qui aurait imaginé un si fabuleux destin pour notre exposition ? Pendant cinq ans, le MBAM aura transporté, installé et démonté 12 fois les 14 tonnes de matériel de cette exposition complexe autour du monde, et rencontré une presse toujours unanime. Un succès record dans le cadre des expositions de mode ! Merci aux équipes, merci à Jean Paul ! » résume Nathalie Bondil, directrice et conservatrice en chef du MBAM, qui a initié, produit et mis en tournée l’exposition.
« Grâce aux sources inépuisables d’inspiration de Jean Paul Gaultier, l’exposition a pu être adaptée et repensée pour les différents espaces muséaux sur quatre continents, évoquant au fil de ses 12 étapes, la générosité et l’ouverture d’esprit du créateur qui célèbre dans son travail, depuis près de 40 ans, la beauté des différences, qu’elles soient culturelles, esthétiques ou sociales », souligne Thierry-Maxime Loriot, commissaire de l’exposition.

 

L’exposition a également donné lieu à la publication d’un ouvrage éponyme produit par le service des éditions scientifiques du MBAM  Montréal en collaboration avec Les Editions de la Martinière en 2011. Le catalogue de 424 pages a récolté de multiples récompenses, dont le Grand prix du livre de mode, décerné par les étudiants en master mode et création de l’Université de la Mode de Lyon. Il est disponible en trois langues (anglais, français et espagnol).
Un second livre, publié par les Éditions du Musée des beaux-arts de Montréal, a été édité en francais en collaboration avec La Réunion des musees nationaux et une version anglaise accompagne l’exposition à Séoul. Ce véritable portfolio d’art rassemble 80 % de nouvelles images, souvent inédites, grâce à la présence des plus grands noms de la photographie (Richard Avedon, Irving Penn, Peter Lindbergh, Paolo Roversi, Mario Testino, David LaChapelle, Helmut Newton) ainsi que de nombreux artistes (Roe Etheridge, Pierre & Gilles, Nan Goldin, Andy Warhol, Liu Bolin, Jean-Paul Goude, Annie Kevans, Izima Kaoru). L’ouvrage est disponible en trois langues (français, anglais et allemand). (288 pages, 220 illustrations, sous la direction de Thierry-Maxime Loriot.)
Au total, six ouvrages auront été produits autour de cette tournée record.

 

Les Crédits :

L’exposition a été initiée, conçue et mise en tournée par le Musee des beaux-arts de Montreal en collaboration avec la Maison Jean Paul Gaultier.
Musée des beaux-arts de Montréal
Sous la direction de Nathalie Bondil, directrice et conservatrice en chef
Thierry-Maxime Loriot, commissaire de l’exposition

 

Collaborations
Animation des mannequins
Denis Marleau et Stéphanie Jasmin, Théâtre Ubu
Perruques
Odile Gilbert – Atelier(68)
Mannequins
Jolicoeur International

 

Scénographie
Scénographie originale : Agence Projectile
Sandra Gagné, Musée des beaux-arts de Montréal
Maîtrise d’oeuvre : Atelier Jodar Architecture

 

Transporteur officiel
Air Canada